avril 14, 2019

VOYAGE SOLIDAIRE AU KENYA

– Avril 2017 –

Voici un petit article qui retrace mon mois d’avril (non la meuf pas du tout en retard)…

Le mois d’avril a été pour moi un mois de découverte.  En effet le premier avril je me suis envolée pour le Kenya dans le but de découvrir une nouvelle culture.


Association

Ce voyage a pu être réalisé grâce à l’association de mon école SOLFERINO ainsi que l’association RAFIKI. Ces deux associations forment le centre de formation R.T.R.C.

“Dans le district de Rarieda, plus de 70% de la communauté vit dans la pauvreté, les taux d’infection du HIV atteignent le double de la moyenne nationale, et 35% des enfants sont orphelins.” 

Je suis donc partie avec une vingtaine de personnes de mon école (élèves et professeurs) au Kenya pour faire un voyage solidaire et éducatif dans le but de découvrir et m’adapter à une culture différente de la mienne.

Ce que nous avons réalisé

Durant ce voyage nous avons participé à l’installation de panneaux solaires chez les habitants, dans le but d’amener de la lumière aux élèves qui rentrent pour faire leurs devoirs. Chez nous la lumière est omniprésente et c’est un luxe devenu banale, mais dès que la nuit tombait, nous étions plongés dans l’obscurité et, pour ces enfants qui ont la chance d’aller à l’école, il est nécessaire qu’ils puissent faire leurs devoirs.

Nous avons également nettoyé un dispensaire. J’ai été choquée de la saleté présente dans un lieu médical! Il y avait des centaines de crottes de souris sur et dans les armoires. Et les vaches étaient en libertés dans ce centre médical. 

Nous avons participé à la construction de deux maisons. C’était de beaux moments car les habitants nous aidaient à construire leur maison. Je me souviens avoir fait du travail d’équipe avec la propriétaire de la maison. Nous ne parlions pas la même langue, mais nous étions à ce moment là soudées et unies car, nous avions besoin l’une de l’autre pour mettre l’argile dans les fondations de la maison. J’étais vraiment émue en faisant ce travail. 

L’histoire de la deuxième maison est aussi émouvante. En fait quelques jours après être arrivés au Kenya, l’association a organisé un repas chez l’habitant. Nous étions deux ou trois européens par maisonnette. Avec mes amies nous nous sommes retrouvées dans la maison d’environ 10m carrés (taille normale voir grande des maisons qu’on a pu voir dans les villages) d’un prêtre (je pense?) et ses deux épouses avec leurs enfants. C’était intimidant car, les habitudes ne sont pas les mêmes et nous ne savions pas comment agir face à nos hôtes. D’ailleurs le prêtre? trouvait que nous ne mangions pas assez et nous a fait comprendre de nous resservir. C’est ce soir la que mon corps m’a lâché et que j’ai passé la nuit à vomir : classe. Enfin bref. Nous étions plusieurs à manger chez l’habitant. Un couple européen qui était la durant le voyage a été extrêmement sous le choc de l’état de la maison dans laquelle ils ont été reçus. Apparement le toit manquait de s’effondrer. Ils ont donc décidé de leur offrir une nouvelle maison. Et donc une semaine après nous avons participé à la construction de cette maison! Et en deux jours cette famille a eu un nouveau toit! Voilà pour la petite histoire…

Le safari

Les deux derniers jours ont été: détente!!! On nous avait réservés des petites vacances safari au Masai Mara et c’était incroyable. Déjà nous avions le luxe d’être deux jours dans un super hôtel où le confort ressemble à celui de chez nous. Ça nous a fait plaisir car nous avions pris l’habitude de vivre plus modestement. Mais le luxe de ce safari c’était surtout de pouvoir voir ces animaux dans leurs habitats naturels et ça n’a pas de prix. Comme je boycott les cirques et attractions avec les animaux, d’avoir eu la chance de voir tout ces animaux vivre leur vie à leur rythme c’était apaisant. Il n’y avait plus d’heures, plus de soucis pendant le temps du safari. Nous étions juste la à les contempler et essayer d’en garder un maximum de souvenirs. 

Mes ressentis

Pour conclure je dirais que je me suis découvert la capacité de m’être intégrée sans difficulté à une nouvelle culture. Alors que je pensais être quelqu’un de très solitaire, qui n’aimait pas le contact humain. Je suis donc heureuse d’avoir eu cette curiosité de découvrir un nouveau pays dans un continent où je n’avais jamais mis les pieds. J’ai pu, à travers les jours apprendre à me connaître, connaître les capacités de mon corps et de mon esprit. Et à ce moment-là, je me suis ouverte à cette nouvelle communauté qui connaît mieux les principes du partage et de l’entraide que nous Genevois, Suisses ou Européens.

J’ai vraiment apprécié faire de nouvelles rencontres, qui sont internationales. 

Je ne sais pas si j’ai été marquée par les événements passés car, avec la télévision nous voyons tout ce qui se passe à travers le monde. Mais le fait de les avoirs vécu me rend impliquée, et de ce sentiment j’ai envie par la suite de m’impliquer encore plus dans les aides humanitaires.

Je suis très heureuse d’avoir pu visiter plusieurs endroits du Kenya. Je trouve cela très important pour pouvoir de se faire une vraie opinion du pays. Je sais que je vais continuer de voyager, j’ai toujours aimé ça et, ce voyage au Kenya fait parti des meilleurs. 

Merci à Bilal, Ismail et Michèle sans quoi ce voyage n’aurai pas existé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code